Sacrilèges à Toulouse : Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit


La ville de Toulouse a été témoin hier après midi d’une scène très insolite d’une vieille dame qui ne recule devant rien pour assouvir son penchant de kleptomane.

Poussée par ses pulsions la dame a littéralement foulé au pied l’Eglise en se rendant coupable d’un sacrilège qui risque de lui coûter très cher, au jugement dernier. S’introduire dans la maison de Dieu et commettre de tels actes c’est décidément se mettre à dos Jésus Christ himself. Voulait-elle tenter Dieu ? Essayait-elle de dedigitaliser l’Eglise ?
Une dame de 53 ans, sans doute habituée au vol, serait rentrée hier mercredi dans un temple à Toulouse pour s’attaquer aux matériels et aux personnels. Les voix de Dieu sont impénétrables, dit-on, mais celles des voleurs ou des voleuses aussi. De quoi s’agit-il en fait ? Penchons-nous sur ce fait très insolite qui s’est déroulé à Toulouse.

La cinquantenaire s’introduit dans le couvent et commet des forfaits

Mercredi après-midi, une dame de 53 ans, voleuse professionnelle, aurait été surprise en train de dérober la tablette d’une des sœurs d’un couvent dans la ville du Toulouse, la congrégation Notre-Dame de la Compassion. Prise la main dans le sac la cinquantenaire s’en serait pris au personnel dont un responsable en le mordant pour s’échapper. La femme serait rentrée dans la chambre de la servante de Dieu, y aurait volé la tablette digitale et serait sortie dare-dare. Malheureusement elle a été repérée par le responsable du couvent qui se saisit d’elle, mais avec ses dents elle le mordille et réussit à se dégager de ses bras si divinement solides. Venus à la rescousse, des membres de la communauté tentent de récupérer la tablette de notre infortunée sœur. Il fallait bien arracher ce cadeau du si bon et généreux Père Tout Haut.

En fait la voleuse en question serait une récidiviste

Apparemment très décidée à voler Dieu et ses représentants, la dame parvient à se jouer des gardes célestes peut être trop occupés à mettre en lieu sûr la divine tablette numérique. Des ouvriers qui effectuaient des travaux sur le site sont parvenus à stopper net la cambrioleuse puis l’ont rendue plus tard à la police qui aurait retrouvé sur elle plusieurs cartes bancaires, visiblement volées. En fouillant les archives de la police, les agents des forces de l’ordre constatent qu’elle n’est pas à ses premiers forfaits et qu’elle avait été condamnée pour un vol. Elle a donc été tout naturellement placée en garde à vue.

Justicier de l’ordre ancien ou manie pour les larcins

L’on serait bien tenté, pour rire, de croire que la dame a voulu remettre l’Eglise à sa place en la dépouillant des outils numériques pleins « d’œuvres de Satan » auquel cas Dieu lui ouvrirait grandes les portes du paradis au lieu de cautionner sa punition terrestre comme le conçoit un internaute : « Bien que les voies du seigneur soient impénétrables, elle dérobe des objets dans un couvent. Elle ira expirer ses péchés aux geôles ». Si sa volonté n’était pas de dédigitaliser la fille du Seigneur, l’on pourrait raisonnablement conclure que sa kleptomanie ne connait pas de limite même divine.
La cinquantenaire aurait commis un sacrilège en s’attaquant au couvent toulousain et en rudoyant les membres de la congrégation. Les hommes lui feront sans doute subir la rigueur de leurs lois, mais qu’en sera-t-il de l’Eternel ?


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

Maison Maison
0
Maison
Faché Faché
0
Faché
Geek Geek
0
Geek
MDR MDR
0
MDR
OMD OMD
0
OMD
Horrible Horrible
0
Horrible
Otop Otop
0
Otop
Fail Fail
0
Fail
Love Love
0
Love
WTF WTF
0
WTF

Comments 0

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sacrilèges à Toulouse : Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit

log in

Captcha!

reset password

Back to
log in
Choose A Format
Gif
GIF format

Hello !

Vous aimez Superliveshow.com ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !